Solenzo

Au Burkina Faso, le centre de formation de SOLENZO est l'un des deux établissements d'éducation qui reçoivent une aide financière de Partage Bretagne et contribuent à la promotion de la FEMME AFRICAINE de DEMAIN.

A SOLENZO,  le Centre Féminin de Formation Marie Moreau accueille des jeunes filles adolescentes qui apprennent des métiers manuels : tissage, fabrication de savon, couture, cuisine... Elles apprennent aussi à lire et écrire dans la langue qui domine, le "dioula", puis en français

                      

Depuis le 1er octobre 2018, une classe de CP a ouvert ses portes. 13 filles et 21 garçons y sont accueillis.

Ils ont leur uniforme comme tous les écoliers. Ils travaillent bien, dit Elisabeth, et progressent en lecture. Ils lisent déjà un peu chez eux. Leurs parents sont contents, ils l'ont dit lors des deux réunions de parents qui ont eu lieu. Les familles ont peu de moyens mais paient une participation dans la mesure de leurs possibilités.

Au cours du mois de janvier, l'inspecteur est venu visiter l'école. A la fin de mars, une sortie scolaire a été organisée pour visiter une usine d'égrenage de coton.

En plus des enfants en primaire, les sœurs accueillent aussi quinze jeunes filles.

Trois sont en 3ème année de formation et apprennent plus spécialement la couture.

Les sœurs continuent à proposer le foyer pour les collégiennes et les lycéennes.

Jusqu'à maintenant, les jeunes filles pensionnaires cuisinaient sur un feu de bois en plein air. Par souci de sécurité envers les enfants en CP, une installation provisoire avec des tôles a été aménagée et sera à améliorer par la suite. Les écoliers rentrent déjeuner à la maison.

Cette année est un tournant pour l'établissement Marie Moreau tenu par les sœurs de La Pommeraye depuis 2004.L'association Partage Bretagne Côte d'Ivoire vous remercie bien sincèrement.

Deux établissements d'éducation reçoivent une aide financière de Partage Bretagne et contribuent à la promotion de la FEMME AFRICAINE de DEMAIN.

 

A SOLENZO,  le Centre Féminin de Formation Marie Moreau accueille des jeunes filles adolescentes qui apprennent des métiers manuels : tissage, fabrication de savon, couture, cuisine... Elles apprennent aussi à lire et écrire dans la langue qui domine, le "dioula", puis en français. Quelques-unes ont pu obtenir le CEP (Certificat d'Etudes Primaires).  Il y en a de plus en plus cependant qui logent au Centre, sans suivre la formation : elles poursuivent des études en ville, en collège, avec un retard scolaire important.    Les familles paient parfois en nature (sac de riz ou de mil...) retiennent leur fille à la maison pour qu'elles aident aux travaux des champs, arrangent des mariages forcés précoces... En plus des parrainages, Partage Bretagne a financé l'achat de machines à coudre, métiers à tisser,  mais aussi des petits systèmes d'éclairage solaire pour palier le manque d'électricité, alors que la nuit tombe de bonne heure ... Partage Bretagne ne peut pas répondre à tous les appels qui lui sont adressés par la responsable africaine du Centre de Formation qui croit vraiment à sa mission.